L’invasion des algues sargasses de la Rivera Maya – Mexique

Si vous préparez vos vacances au Mexique, vous avez probablement entendu parler des algues sargasses qui s’amoncellent sur les plages. Considéré comme une catastrophe naturelle, ce phénomène est particulièrement important en 2018. Faisons ensemble le point sur la situation, pour vous permettre de préparer votre voyage en prenant en compte ce critère.
Algues sargasses : Invasion d'algues de la Rivera Maya au Mexique

Les algues sargasses, c’est quoi ?

Les algues sargasses sont une espèce de végétaux marins. Celles dont nous parlons sont des sargasses pélagiques. Elles se développent à la surface des océans et dérivent au fil des courants. Ces algues brunes sont agglomérées en bancs et tissées de façon très étroite les unes dans les autres. Les bancs peuvent aller jusqu’à 1 mètre d’épaisseur et sur des dizaines de kilomètres de long. Les sargasses sont très résistantes et prolifèrent très rapidement.

Elles viennent historiquement de la mer des sargasses, dans l’Atlantique central, déjà identifiée par Christophe Colomb à la fin du XVe siècle. Mais depuis 2011, pour une raison encore scientifiquement pas bien définie, elles sont sorties de cette mer et sont présentes dans tout l’Atlantique.

L’hypothèse actuellement la plus ralliée par la communauté scientifique donne une origine brésilienne à ces nouvelles sargasses. En effet, le réchauffement et la pollution des eaux, notamment par les nutriments rejetés à la mer suite aux défrichements de la forêt amazonienne, pourraient expliquer cette prolifération. La nouvelle mer des sargasses, beaucoup plus grande que la première, se trouve entre le Brésil et le Sénégal.

Depuis 2011, des échouages massifs sans précédents ont lieu sur le Golfe du Mexique et de la mer des Caraïbes. Ce phénomène naturel appelé “marée brune” avait historiquement lieu en hiver, mais la nouvelle saisonnalité de ces échouages est aujourd’hui mal définie. Il semblerait que des sargasses continues sans cesse d’arriver. L’année 2018 est un record en termes de quantité échouée. Les prévisions satellites prévoient un nouvel arrivage important courant septembre 2018.

Quelles sont les zones majeures touchées par les algues sargasses ?

Toute la mer des Caraïbes est particulièrement touchée. Les premières victimes des algues sargasses sont les Antilles. Pour ce qui est de la France, les autorités sont en alerte pour la Guadeloupe, la Martinique, mais aussi la Guyane.

Les côtes mexicaines sont aussi frappées par ce triste phénomène qui se concentre sur la côte est du Quintana Roo. Certaines plages sont même périodiquement fermées à cause d’une forte quantité d’algues. De manière générale, il n’est pas recommandé de fréquenter certaines plages en ce moment.

Parmi les régions victimes de la marée brune, notons que Cancún,  Playa del Carmel et Tulum n’on pas été épargnées par ce phénomène. Les plages étant régulièrement nettoyées, le mieux est de se renseigner au dernier moment pour savoir quelles plages sont touchées ou non. En effet, il existe tout de même quelques plages dont l’eau reste d’un bleu azur ! Mais n’oubliez pas, il existe un tas d’autres activités à faire au Mexique.

Quels sont les impacts sur la santé et l’environnement ?

C’est un fait, les algues sargasses sont dangereuses. Et notamment dangereuses pour l’homme. En effet, en séchant elles dégagent deux gaz neurotoxiques : l’ammoniac et l’hydrogène sulfuré. Ces gaz sont reconnaissables à une forte odeur d’œuf pourri. Ils sont toxiques pour les personnes qui s’y exposent. Le système respiratoire et les muqueuses sont attaqués. Les symptômes sont des picotements et des brûlures de la gorge et des yeux, une toux sèche, de la fatigue, des nausées, des troubles digestifs…

L’amoncellement important de ces sources de gaz toxique en fait un problème de santé publique. Certains lieux publics doivent même être interdits d’accès ou fermés pour éviter d’y exposer la population. La seule protection efficace est de s’éloigner des plages où se trouvent beaucoup d’algues.

L’environnement est aussi touché par le phénomène qui met en danger la faune et la flore. Certaines zones marines sont anoxiées par les algues, ce qui entraîne la mort de bien des espèces, lorsqu’elles ne sont pas empoisonnées par la toxicité des sargasses. Les tortues de mer se voient souvent emprisonnées dans ces bancs aux mailles serrées, et ne peuvent plus aller pondre sur les plages.

S’ajoutent à ces conséquences sanitaires et écologiques d’autres problèmes qui en découlent. L’économie des régions exposées souffre d’un manque à gagner dans le domaine du tourisme, basé en grande partie sur la plage, car beaucoup de vacanciers reportent ou annulent leur voyage. De plus, certaines petites îles se voient complètement isolées par les sargasses qui bloquent les ports et coupent l’accès des bateaux. La mort de nombreux poissons entraîne également des problèmes pour les pêcheurs, et donc pour l’alimentation des zones côtières.

Quelles solutions existent ?

La seule solution est d’enlever au fur et à mesure les algues pour pas qu’elles ne restent sur les plages. Le ramassage en pleine mer est privilégié, mais les bateaux dédiés à cette fonction coûtent cher. Cette solution est associée à un ramassage quotidien sur les plages. Etant au contact de matériaux dangereux, les personnes employées pour ces tâches doivent être équipées et formées.

Cet été, le Mexique a investi 9,1 millions de dollars et recruté 4600 travailleurs temporaires pour ces travaux de nettoyage du littoral. Il reste ensuite la question du traitement des déchets, actuellement stockés dans des lieux délimités, loin de la population. La possibilité de les transformer en alimentation animale ou en engrais est avancée. Cependant aucune réalisation n’a été faite dans ce sens pour le moment, dû aux moyens techniques à prévoir pour de telles transformations.

Alors, les algues sargasses au Mexique ?

Si votre voyage au Yucatán approche, pas d’inquiétude. La présence d’algues sargasses nécessite juste de prendre des précautions et de ne pas s’exposer inutilement. Tenez-vous informés des mesures prises et des recommandations des autorités publiques sur place. N’allez que sur des plages nettoyées ou sans risques. Et surtout gardez en tête que le Mexique ne se limite pas à de belles plages ! Il y a tellement plus à découvrir au-delà.

Pour les personnes étant là-bas ou revenant du Mexique, n’hésitez pas à témoigner. Comment vivez-vous les choses sur place ? Avez-vous des coins sans algues sargasses à recommander ?

2018-09-13T04:20:19+00:0013/09/2018|0 commentaire

Laisser un commentaire