13 août 1521 : La chute de Tenochtitlan (actuelle Mexico)

Si vous vous trouvez en ce moment au Mexique, vous allez surement entendre parler de la chute de Mexico, dont la date d’anniversaire est le 13 Août. Cette victoire espagnole sur les aztèques fut décisive et marqua la fin des civilisations que l’on appelle désormais « précortésiennes » et le début de la période coloniale. Pour ceux que cet événement historique intéresse, voici un petit rappel de faits.
Chute de Mexico - Tenochtitlan

L’arrivée des espagnols au Mexique

Au début du XVIe siècle, Tenochtitlan est l’une des plus grandes, voir la plus grande ville du monde. Centre économique, politique, religieux et culturel d’un immense empire aztèque, elle domine le centre de l’actuel Mexique. De très nombreux peuples ont été conquis depuis peu et sont désormais soumis et tributaires de la grande capitale. D’autres peuples sont alliés. En effet, le gouvernement fonctionne sur un système de triple alliance entre les habitants de Tenochtitlan (les mexicas), ceux de Texcoco (les acolhuas) et ceux de Tlacopan (les tépanèques).

Une légende de la mythologie locale raconte que Quetzalcóatl (le dieu serpent à plume) était un souverain légendaire de la cité exilé par son frère, mais qu’il est destiné à revenir un jour depuis la mer de l’est (l’Atlantique). C’est dans ce contexte d’attente du retour héroïque de Quetzalcóatl que les espagnols débarquèrent. En 1519, Hernán Cortés arrive au Mexique depuis Cuba et fonde une première ville avec ses hommes. Qui, un jour, sortira victorieux de la célèbre bataille de Mexico. La chute de Mexico deviendra par la suite, une fête national et populaire du Mexique.

La confrontation avec l’empire aztèque

Lorsque Cortés arrive au Mexique, cherchant fortune et gloire, il entend parler des richesses de la capitale aztèque. Il décide alors de s’en emparer et part à la rencontre du souverain Moctezuma II. Lui et ses hommes sont alors reçus comme des invités de marque, certains ont même dit comme des dieux. Mais en novembre 1519, Cortés enlève Moctezuma et gouverne à sa place.

Les espagnols ne sont pas vus de tous comme des ennemis, et de nombreux peuples asservis par les aztèques les voient même comme des libérateurs. Les tlaxcaltèques deviennent même des alliés importants des espagnols. En revanche, les aztèques peinent à trouver des soutiens parmi les autres peuples mésoaméricains. Cortés a également un allié de poids en la personne de la Malinche. Cette esclave indienne qui devient sa traductrice et sa conseillère, en plus d’être sa compagne, joue un rôle important dans le ralliement des peuples locaux aux espagnols et dans la victoire finale.

Les choses tournent mal…

Les choses tournent mal suite à l’assassinant d’une grande partie de la noblesse aztèque par les hommes de Cortés. Cela déclenche des affrontements durant lesquels les espagnols sont forcés de fuir, subissant de lourdes pertes. Cette nuit du 30 juin au 1e juillet 1520 est appelée la « Noche triste ». Moctezuma meurt et est remplacé par son frère Cuitláhuac. Durant la retraite des espagnols, ils subissent une attaque aztèque appelée la « Bataille d’Otumba ». C’est une grande victoire espagnole. Malgré l’avis de ses compagnons, Cortés veut revenir à Tenochtitlan et soumettre les aztèques. Il reçoit de nombreux hommes en renfort et augmente son armée. La présence de chevaux, de chiens de guerre et surtout d’armes à feu est un énorme avantage sur les indiens qui ne les possèdent pas.

Un élément extérieur vient renforcer ses chances de victoire : la variole. Cette épidémie décime les autochtones alors qu’elle ne touche pas les espagnols, immunisés. La variole atteint Tenochtitlan en octobre 1520 et fait d’énormes victimes, dont le souverain Cuitláhuac. Cuauhtémoc, qui incarne la résistance contre les espagnols, prend sa suite.

Voulant s’exercer et inspirer la terreur, Cortés attaque et soumet la cité aztèque de Texcoco en décembre 1520. Située près de Tenochtitlan, cette ville devient la base espagnole du siège qui va suivre. De là, Cortés fait construire de nombreux navires et fait venir ses nombreux alliés indiens.

Siège de la cité : la chute de Mexico (Tenochtitlan)

Le 30 mai 1521 commence le siège de la capitale aztèque, déjà très affaiblie par la variole. Cortés est ici contrairement aux ordres qui lui ont été donné par Diego Velázquez, le gouverneur de Cuba et la plus haute autorité espagnole dans le Nouveau Monde. Risquant la prison, il ne peut pas se permettre d’échouer. Tenochtitlan est une ville construite au milieu d’un lac. Le 1e juin a lieu un affrontement naval où la flotte aztèque est détruite. Les espagnols ont désormais le contrôle des eaux entourant la ville. Ils coupent le ravitaillement en eau en bloquant l’aqueduc, et bloquent également les chaussées pour affamer la ville.

Le 30 juin, les espagnols attaquent le marché de la ville et beaucoup sont capturés et sacrifiés par les aztèques. Suite à cela, Cortés prend la décision de faire des raids et de tout détruite au fur et à mesure de leur avancée dans la ville. Maison par maison, les espagnols ne laissent que des ruines et des morts derrière eux. En août, la ville n’existe presque plus. Les survivants aztèques tentent de négocier, en vain. Le 13 août 1521, la cité se rend, c’est la chute de Tenochtitlan. Les quelques survivants sont autorisés à fuir alors que les tlaxcaltèques (alliés des espagnols) continuent à tuer les habitants. Au final, des milliers d’aztèques sont morts (entre 100 000 et 240 000), pour une centaine de morts du côté espagnol. Cuauhtémoc est fait prisonnier et est exécuté en 1525.

L’implantation espagnole

Par cette victoire, Cortés vient d’assujettir un empire de 15 millions de personnes. Bien que ses contemporains critiquent ses méthodes violentes et son manque d’obéissance à sa hiérarchie, il vient de réaliser un véritable exploit militaire aux yeux de tous. Il est nommé par Charles Quint gouverneur et capitaine général de Nouvelle-Espagne en 1522. Cortés fit reconstruire la ville, suite à la chute de Mexico anciennement Tenochtitlan. Il y installe de nombreuses églises, et une Plaza Mayor en son centre, selon le modèle espagnol. Des dons de terres encouragent les couples espagnols à venir s’installer dans la région de Mexico.

Conclusion et regard actuel

Il y a 497 ans jour pour jour, Cortés obtenait une victoire lors de la chute de Mexico (Tenochtitlan), la capitale aztèque. Cet événement lance véritablement la colonisation espagnole au Mexique. Dans l’histoire du pays, c’est une date clé qui marque le passage d’un monde à un autre. Elle est à l’origine du métissage qui compose la culture mexicaine, cet héritage indigène et espagnol dont les mexicains sont si fiers. Malgré tout, Cortés est un personnage historique peu apprécié, vu comme intelligent mais cupide et violent. En revanche vous risquez d’entendre parler de Cuauhtémoc, vu comme un véritable héros national.

Et vous, que pensez-vous de cet événement marquant de l’histoire du Mexique ? D’ailleurs, maintenant commémoré le 13 Août de chaque année sous le nom de : la chute de Mexico.

2018-08-20T02:39:47+00:0019/08/2018|0 commentaire

Laisser un commentaire